Terra-aqualifestyle

Bonne visite Invité
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Ou en êtes- vous ?
Mar 13 Juil - 11:21 par mat

» Reptiles tv
Ven 9 Juil - 10:29 par thirloch28

» Naissances 2010 gecko léopard
Ven 11 Juin - 14:44 par Actarius

» élaphe guttata
Mer 2 Juin - 14:00 par mat

» probléme oeuf de gécko lépard
Lun 17 Mai - 21:06 par mat

» mon 1ER pogona
Ven 30 Avr - 1:32 par thirloch28

» Varanus timorensis
Mer 28 Avr - 15:26 par mat

» presentation de tonton13300
Sam 17 Avr - 14:16 par tonton13300

» Question pour varanus timorensis
Mar 13 Avr - 12:54 par mat

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 20 le Mar 15 Oct - 21:45
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 le furet

Aller en bas 
AuteurMessage
rominette
Modo
Modo
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 43

MessageSujet: le furet   Mer 19 Mar - 12:03

Le furet
Le furet est un autre petit animal mal connu. Contrairement à ce que l’on peut penser, le furet n’est pas un rongeur. Il fait partie de la grande famille des mustélidés. Cet animal ne se trouve plus à l’état sauvage. Un furet lâché en pleine nature ne serait pas capable de subvenir à ses besoins, donc de survivre. Il est domestiqué depuis plus de 2000 ans.

Le furet est un compagnon à l’humour bien développé. Il adore s’amuser, fouiner partout où il peut aller et aime bien jouer à cache-cache avec vos objets. Il s’élève un peu de la même manière qu’un chien ou qu’un chat. Si vous lui accordez un peu de votre temps, vous verrez comme il peut être interactif. Vous pouvez même lui montrer quelques tours et le faire participer à certains travaux…

Pour que la chimie soit bonne entre vous et votre furet, il faut juste vous laisser le temps de vous apprivoiser et aussi, de comprendre ses comportements.


Alimentation

Le furet est un animal carnivore. La base de son alimentation doit reposer sur des aliments d’origine animale. Il a une digestion rapide et ne se nourrit que lorsqu’il a faim. Il n’est pas nécessaire de le rationner, car ce n’est pas un animal gourmand. C’est important par contre de lui donner une nourriture bien équilibrée pour qu’il retrouve tous les éléments nutritifs essentiels.

Son alimentation devrait être constituée principalement d’eau fraîche, bien sûr, et de moulée. La moulée doit être de bonne qualité. On devrait retrouver des protéines et des matières grasses. Il peut y avoir aussi des hydrates de carbone pour un apport calorique.


Les protéines : Une portion de 30 à 40% pour un furet adulte et d’un minimum de 35% pour les reproducteurs. Exemples de protéines : farine de sous-produits de volaille, poulet, farine de volaille ou farine de poulet. (On doit le trouver en première position dans la liste des ingrédients.) Il peut y avoir d’autres sources de protéines, tel les œufs, le foie et le hareng. Ces ingrédients-là peuvent se retrouver plus loin dans la liste.


Les matières grasses : Une portion de 18 à 22% pour un adulte, 18% pour un furet âgé et 22 à 25% pour les reproducteurs. Les lipides doivent être aussi d’origine animale.


Les hydrates de carbone : Idéalement sous forme de riz ou de farine de riz. On peut les retrouver en deuxième ou troisième position dans la liste des ingrédients. Si c’était de la farine de soya, de la farine de maïs, de la farine de gluten de maïs ou de maïs moulu, il ne faudrait pas retrouver ces éléments en première ou deuxième position dans la liste. On ne devrait pas retrouver plus de 2% de fibres dans la composition de la moulée parce que le furet les tolère mal et cela le prive d’un maximum de valeur nutritive.

Si vous voulez donner des gâteries à votre compagnon, voici quelques exemples de bonnes gâteries : du melon d’eau (débarrassé des noyaux et de l’écorce), des céréales Cheerios, des raisins sans pépins et sans peau, du foie de volaille bien cuit, de la banane, de l’œuf dur, du Linatone ou du Ferratone (excellentes sources d’acides gras essentiels), de la purée à la viande pour bébé, ou des petits morceaux de concombre sans pelure. On peut lui en donner occasionnellement et pas plus d’une cuillerée à thé à la fois.


Genre de gâterie à proscrire : le café ou le thé (à cause de la caféine), des boissons gazeuses (trop de sucre ou caféine), de l’alcool, des aliments salés ou sucrés, chocolat (équivaut à du poison vif pour le petit animal), de la viande crue (à cause du risque de la présence de parasites), de l’œuf cru (peut provoquer des diarrhées) ou un os (avec ses dents, le furet pourrait le fragmenter, bloquer ses intestins en avalant des morceaux, se transpercer l’estomac ou l’intestin).

Conseils sur l’alimentation du furet

Il vaut mieux laisser de la nourriture en permanence à votre furet, vu que celui-ci a un système digestif rapide. Il n’y a pas de danger qu’il se gave (il mange de 7 à 10 petits repas par jour). Toutefois, sa nourriture doit rester fraîche, car il est un peu bec fin;

Ne jamais donner de nourriture en conserve ou de nourriture non adaptée aux furets parce qu’elle ne répondrait pas aux besoins nutritionnels de la petite bête;

Ne jamais donner d’aliments trop durs, car le furet ne les croque pas nécessairement et ne pas donner d’aliments trop fibreux, car sa digestion est déjà assez rapide ainsi;

Toujours garder en mémoire que le furet a besoin d’aliments d’origine animale et non végétale. Le nourrir avec autre chose pourrait briser sa santé;

Si jamais votre furet avait besoin d’une diète, demandez conseil à votre vétérinaire;

Il est normal que par temps chauds, le furet mange moins. Faire attention à ce que sa nourriture reste fraîche. Vous pouvez entreposer sa nourriture au réfrigérateur;

Si vous devez changer de sorte de nourriture pour votre furet, faites-le progressivement et très lentement, car le furet est un peu réfractaire à ce genre de changement;

Votre furet doit avoir accès à de l’eau fraîche en tout temps.

Entretien et L’hygiène

Le bain : Le furet dégage une odeur plus ou moins prononcée même s’il a été déglandé. Si vous ne voulez pas amplifier l’odeur, vous devez espacer les bains. Laver votre furet trop souvent assèche la peau et provoque des démangeaisons. La peau, pour se protéger contre l’assèchement, produit plus de sécrétions sébacées, ce qui augmente l’odeur naturelle musquée que le petit animal dégage.

Le furet devrait idéalement prendre un bain une fois par mois. Pour ce faire, utilisez un shampooing très doux conçu spécialement pour les animaux. Si votre furet a peur de l’eau, faites-la couler doucement et directement sur lui. Utilisez de l’eau tiède. Après le bain, le sécher au séchoir à basse température. Mais, si l’animal est apeuré, l’assécher avec une serviette et le garder à la chaleur. Un furet est frileux.

Vous pouvez aussi procéder au brossage du pelage de votre furet. Il faut l’habituer jeune à tolérer la brosse. Après chaque brossage, il faut nettoyer la brosse à l’eau tiède et au savon.

Les griffes : Il faut couper les griffes du furet lorsque nécessaire, ce qui veut dire au moins quatre fois par année. Pour faciliter le travail, il est préférable d’être deux. Pendant qu’une personne le tient par la nuque (de la même manière qu’on manipule les bébés chats), l’autre peut tailler les griffes à l’aide d’un coupe-ongles ou d’un coupe-griffes vendu pour les chats. Gardez-vous une lime à ongles près de vous pour arrondir le bout des griffes. Il faut porter la même attention pour couper les griffes de ne pas couper au-delà de la partie claire des griffes. S’il vous venait à l’idée de faire dégriffer votre furet, oubliez tout de suite cette idée, les pattes de cette petite bête sont trop fines, ce serait comme le passer à la torture.

Les oreilles : Elles doivent être nettoyées régulièrement avec un produit spécialement conçu pour dissoudre la cire qui se forme à l’intérieur de l’oreille. Pour ce faire, utilisez un papier mouchoir que vous aurez mouillé à l’aide du produit et frottez le pavillon de chaque oreille avec. Ne jamais utiliser de coton-tige.

Les dents : Une bonne alimentation fait déjà sa part pour l’hygiène dentaire, mais pour éviter tout problème de tartre, un brossage de dents régulier serait à envisager. Des petites brosses à dents conçues pour les petits animaux existent sur le marché, ainsi que des pâtes à dents. Ne jamais utiliser de pâtes à dents pour humains.

Il faut toujours agir doucement lorsqu’on s’occupe d’un furet pour que celui-ci se sente en sécurité et non attaqué, car l’entretien de l’animal pourrait devenir tout un sport. De plus, il faut l’habituer dès son jeune âge.

L’entretien de la cage et des accessoires

La cage : Elle devrait être nettoyée de fond en comble une fois par semaine. Elle devrait être lavée à grande eau pour enlever le maximum d’odeurs.

Le bac à litière : Il doit être vidé des besoins du furet à tous les jours comme on le ferait pour des chats. S’il manque un peu de litière, on peut en ajouter. Le bac devrait être vidé de sa litière, nettoyé et désinfecté au moins une fois par semaine et bien rincé avant d’être asséché pour qu’il ne reste pas de produit irritant pour votre compagnon.

Le fond de cage : Si vous utilisez des copeaux de bois ou un substrat quelconque pour le fond de la cage, celui-ci devrait être renouvelé en même temps que le nettoyage de la cage.

Si votre furet a une couverture au fond de sa cage et/ou un hamac pour s’y reposer, vous devrez les laver une fois par semaine eux aussi, pour enlever les mauvaises odeurs incrustées. Utilisez toujours des produits doux pour les laver un peu comme si vous aviez à nettoyer les effets d’un bébé.

L’abreuvoir : L’abreuvoir ou biberon doit être nettoyé à tous les jours et désinfecté une fois par semaine. Vous pouvez en profiter pour nettoyer l’abreuvoir à chaque renouvellement d’eau. N’oubliez pas de nettoyer l’embout en même temps.

La mangeoire : La mangeoire doit être nettoyée régulièrement pour enlever les dépôts graisseux qui peuvent laisser des traces de moisissure si pas nettoyée et désinfectez-la en même temps que la cage. Bien rincer avant d’assécher pour enlever toute trace de produit nettoyant.

Les jouets : Ils peuvent être désinfectés à l’occasion.

En gardant l’environnement propre et en appliquant une hygiène adaptée à votre furet, le problème des mauvaises odeurs devraient être réglé. Vous pourrez profiter pleinement de l’esprit enjoué et coquin de votre petit compagnon.
Éducation

Pour réussir à éduquer votre furet, vous avez besoin de vous armer de patience et de répéter souvent. Le furet a une grande capacité d’apprentissage, mais est presque dépourvu de discipline.


Le bac à litière : Il n’est pas difficile d’apprendre à votre animal à faire ses besoins dans son bac. Pour une réussite rapide, sachez que cet animal cherche les coins pour se soulager. Il est très rare que le furet s’échappera ailleurs que dans un coin. Donc, le bac devra être fait et installé en coin dans sa cage. Lorsque vous le laissez en liberté, gardez un œil sur lui et s’il fait mine de se soulager, amenez-le dans son bac de litière pour qu’il comprenne ce qu’il doit faire. Ne le grondez jamais en le menaçant, car cela ne fera que le rendre réfractaire à l’apprentissage et il se mettra en position de défense. La propreté du bac est très importante si vous ne voulez pas qu’il fasse ses besoins ailleurs qu’à cet endroit.

Si votre furet a tendance à se coucher dans sa litière, vous pouvez soit lui mettre une couverture dans le fond de sa cage (il s’y mettra à l’abri pour dormir) ou une petite boîte pour lui servir d’abri et/ou un hamac.


Mon furet mordille : Au début, le furet étant très jeune, il a tendance à mordre très fort parce qu’il est complètement effrayé. Pour pouvoir le manipuler et l’apprivoiser jusqu’à ce qu’il se soit habitué à vous, imbibez vos doigts ou les endroits qu’il mord avec du vinaigre. Le vinaigre a un effet répulsif sur lui.

Lorsque vous jouez avec lui, ne l’encouragez jamais à mordre, ne serait-ce que très doucement, car il a de la difficulté à doser ses élans. N’oubliez surtout pas de ne pas le punir physiquement pour ne pas envenimer les choses.

Si jamais votre furet, rendu à l’âge adulte, mordait encore à l’occasion, vous pouvez lui lancer un cri strident de la même façon que lui le ferait s’il se faisait mal et fuyez-le. La première fois, il devrait rester saisi et par la suite, il finira par comprendre qu’il vous fait mal.

Une autre solution pour éviter le mordillement causé par le sentiment d’être délaissé parce que vous n’avez pas assez de temps à lui consacrer, munissez sa cage de jouets stimulants et sécuritaires pour lui. Le furet, malgré son apparence fragile, est très dur avec ses jouets; il faut lui procurer des jouets assez solides pour lui résister et pour qu’il ne se blesse pas avec. Aussi, à chaque occasion que vous avez, ne vous gênez pas pour lui démontrer votre affection en le prenant dans vos bras.

Promenades en laisse : Dès son jeune âge, le furet appréciera les promenades en laisse. Il doit avoir un harnais en «H» adapté à sa grosseur. Il ne doit pas être attaché trop serré ni trop lâche (on doit être capable de passer un doigt entre le harnais et le furet). Lors des promenades, rappelez-vous que le furet aime bien fouiner partout, ce qui veut dire qu’il tentera de vous entraîner n’importe où. Le furet est frileux, alors ne le sortez pas par temps froid.

Apprentissage de tours : Comme il est dit plus haut, le furet apprend très facilement, mais avec beaucoup de répétition. Pour augmenter les chances de réussite, vous pouvez utiliser les gâteries pour le stimuler (les bonnes gâteries). Le furet est aussi capable qu’un chien ou qu’un chat pour apprendre des trucs.

Plus il y a de l’interaction entre vous et votre furet, plus son éducation sera réussie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rominette
Modo
Modo
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 43

MessageSujet: Re: le furet   Mer 19 Mar - 12:03

Santé
Le furet a une espérance de vie d’environ sept ans. En amérique, l’espérance de vie est moins étendue qu’en Europe. On croit que ceci est dû à la stérilisation qui se fait vers l’âge de deux mois en Amérique, tandis qu’elle est faite après le quatrième mois en Europe. Il est impossible d’acquérir un furet non-stérilisé comme animal de compagnie.

Pour préserver votre animal contre certaines maladies graves, la vaccination se fait chez le furet :

Le vaccin de la maladie de Carré (Distemper) :

6 à 8 semaines = 1er vaccin;
10 à 12 semaines = rappel
14 à 16 semaines = rappel
rappels annuels ensuite.

Ceci peut varier, car il existe une couple de versions de ce vaccin et les séquences diffèrent.


Le vaccin de la rage : (facultatif si vous n’avez pas d’autres animaux ou si les risques que votre furet se sauve soient pratiquement nuls)
Se donne à partir de l’âge de trois mois
Rappel aux trois ans par la suite.

Les maladies les plus connues chez le furet

Maladie de Carré (Distemper) : Maladie virale à laquelle le furet est extrêmement sensible. Un furet atteint de la maladie de Carré est certain de mourir. Les symptômes chez cet animal sont : anorexie; léthargie; fièvre; écoulements nasal et oculaire, d’abord transparents puis purulents; éruptions cutanées autour des yeux, du nez, des lèvres, sous le menton et à l’intérieur des cuisses (la peau prend une apparence croûtée); gonflement des coussinets plantaires; diarrhée (parfois teintée de sang); éternuements et toux. Rendu au dernier stade avant la mort, le furet présente des signes d’hyperexcitabilité, d’hypersalivation, de tremblements, d’incoordination, de convulsions et de coma. Vaut mieux faire euthanasier son petit animal pour ne pas le faire souffrir inutilement.

Rage : Maladie virale qui provoque une infection au cerveau (fatale presque toujours). La rage se transmet par morsure d’un animal enragé ou par le contact d’une plaie ou d’une muqueuse avec de la salive infectée. Les symptômes de la rage sont : abattement, paralysie partielle, hypersalivation et agressivité.

Insulinome : Tumeur des cellules bêta du pancréas. Lorsque les cellules deviennent cancéreuses, elles se multiplient et produisent de l’insuline en trop grande quantité. Cette trop grande quantité d’insuline fait tomber le glucose sanguin de façon anormale. Au début, on voit apparaître les symptômes suivants : le furet est plus calme, il manque d’énergie et est léthargique. Il dort d’avantage. Il se réveille difficilement. Il éprouve des faiblesses aux pattes arrière. Il se gratte l’intérieur de la gueule comme s’il y avait quelque chose de coincé. Le furet perd du poids. Il se fatigue plus facilement, tombe en état de stupeur. Vers la fin, il est pris de convulsions et tombe dans un état comateux.

Influenza (rhume) : Maladie virale qui se transmet par contamination de l’air par les éternuements ou par la toux d’un individu affecté. Le furet malade présente les symptômes suivants : fièvre, abattement, irritation de la gorge et un manque d’appétit. Par la suite, le furet souffre de congestion nasale et d’écoulements oculaires sérieux. Il se met à éternuer et sent le besoin de dormir beaucoup. Après cinq à sept jours, le rhume devrait avoir disparu ou du moins diminué.

Dirofilariose (vers du cœur) : Dans le cas de cette maladie, ce sont les moustiques les grands responsables de la transmission des vers du cœur. Les symptômes observés sont : fatigue, léthargie, intolérance à l’effort, faiblesse des pattes arrière, amaigrissement, abdomen gonflé, difficulté à respirer, toux et froideur de la peau aux extrémités.

Mites d’oreilles : Parasites souvent présents chez les furets. Les mites causent une irritation importante qui peut se solder par une otite sévère. Un furet peut être contaminé par contacts directs avec un individu infesté ou en entrant en contact avec des objets contaminés.

Puces : Il est rare qu’un furet soit infesté par les puces à moins qu’il n’y ait d’autres animaux dans son entourage. On peut détecter la présence de puces par les démangeaisons qu’elles provoquent. Pour vérifier si les puces sont les véritables responsables, vous pouvez prendre un morceau de tissu blanc, placez le furet au-dessus et à l’aide de votre index, frottez son dos en soulevant bien les poils. Si vous voyez tomber des petits grains noirs, faites tomber une goutte d’eau dessus. Si le noir tourne au rouge, c’est signe que les puces sont bien présentes. Si les grains restent noirs, ce sont soit des grains de sable ou de simples saletés. Pour savoir comment vous débarrasser des puces, demandez conseil auprès de votre vétérinaire. Pensez à désinfecter toutes les zones de la maison pouvant être infestées et à traiter tous les animaux de la maison afin d’éliminer toutes traces du parasite.

Gale sarcoptique : C’est un parasite qui s’incruste dans la peau et qui provoque de bonnes démangeaisons. La peau devient alors sèche et croûtée. Par la suite, l’animal se met à perdre son poil graduellement. La gale est, elle aussi, transmissible aux autres animaux et aux humains. Consultez rapidement votre vétérinaire. Le traitement est simple et efficace.

Teigne : Elle est causée par des champignons microscopiques et est transmissible à tout être vivant. On la détecte par la perte de poils en plaques, principalement dans la zone du cou et de la face pour le furet. La peau peut devenir croûteuse dans ces zones épilées. Le furet peut être incommodé par la démangeaison. Dans un cas comme celui-là, faites voir votre furet rapidement par le vétérinaire. Le traitement à administrer doit l’être de façon disciplinée. Il faut faire attention lors des manipulations pour ne pas être infecté et pensez à désinfecter l’environnement de l’animal au complet, c’est-à-dire cage, jouets et autres accessoires avec de l’eau de javel, puis rincer à grande eau. La mesure pour l’eau de javel est une partie d’eau de javel pour neuf parties d’eau.

Diarrhée : Comme les causes peuvent être multiples, il est préférable de consulter un vétérinaire et de faire analyser ses selles. Le vétérinaire pourra vous indiquer le remède à adopter. La diarrhée peut être causée par des parasites intestinaux, une infection bactérienne ou virale de l’intestin, une consommation d’un nouvel aliment en trop grande quantité ou une nourriture avariée, le stress, etc.

Parasites intestinaux : Votre furet pourrait être infesté de parasites intestinaux, tel le ver plat, ce qui pourrait affecter sa santé et même la vôtre (en cas de transmission). Une analyse des selles permet de détecter quel parasite est le responsable et de prescrire le bon traitement à appliquer.

Alopécie : Perte de poils par plaque pouvant être causée par une mauvaise alimentation, des parasites, l’usure sur les barreaux de la cage, la teigne ou par l’expression de la dominance d’une autre souris. Autant de causes, autant de solutions. Dans le cas d’une mauvaise alimentation, il s’agit de corriger celle-ci. Pour les parasites et la teigne, il faut appliquer un traitement. Dans le cas de l’usure du poil, un moyen pouvant régler le problème consiste à fournir plus de jeux à la souris et de passer plus de temps avec elle. Pour la dominance d’une souris sur une autre, vous pouvez essayer de régler le problème en ajoutant des jouets et des cachettes dans la cage ou sinon, enlever les animaux dominantes du groupe. Il se peut que le problème ne se règle pas, sachez qu’il n’y a aucun danger et que les petites dominées ne ressentent aucune douleur; ce n’est qu’une question d’esthétique.


Accessoires

Le furet passe une bonne partie de sa vie dans une cage, alors aussi bien lui en choisir une spacieuse où il pourra y être à l’aise.

La cage : La cage doit être spacieuse comme on vient de le mentionner. Au minimum, elle devrait mesurer 60po X 40po X 60po ou 1,5m X 1m X 1,5m. La cage doit être faite solide et avoir un bon système de verrouillage parce que cette petite bête est très futée; elle pourrait très bien réussir à ouvrir la porte de sa cage. Pensez à choisir une cage fonctionnelle qui sera facile à entretenir.

Pour garnir la cage, voici quelques accessoires qu’on devrait idéalement y retrouver :

Le bac à litière : Il s’en fait quelques modèles, des rectangulaires, des triangulaires. L’important, c’est qu’il y ait un bord assez bas pour que le furet soit capable d’y accéder facilement. Le bac doit être placé dans un coin de sa cage. Autant que possible à l’opposé de son bol de nourriture ainsi que de la porte. Le choix idéal représente le bac triangulaire. Le devant est suffisamment bas, donc facile d’accès et l’arrière est haut, donc c’est moins propice aux dégâts. De plus, le bac se place vraiment en coin.

La litière : Par ordre de préférence, en partant de l’idéal en allant vers le moins recommandé, voici des exemples de produits à utiliser :

Le papier recyclé compressé : Il représente le choix par excellence, car il est très absorbant et masque assez bien les odeurs;

La litière pour chat (pas de litière agglomérante) : Si elle est non parfumée et dépoussiérée, elle est assez absorbante et masque quand même assez bien les odeurs; elle représente un bon choix.

Le papier journal : Coupé en lanière, il sera un peu plus absorbant que laissé en un seul morceau. Le papier journal est beaucoup moins absorbant que les deux premiers items nommés et ne masque pas très bien les odeurs. En plus, il doit être changé plus souvent.

Le maïs concassé : Il pourrait être assez absorbant et masque bien les odeurs, mais si le furet avale des grains, ils pourraient bloquer ses intestins.

Les copeaux de bois : Ce matériau serait à éviter autant que possible, car on croit qu’ils provoquent des problèmes au foie. Les copeaux de cèdre sont absolument à proscrire parce qu’ils sont un irritant pour la peau et peuvent provoquer des maladies du système respiratoire.

Bol de nourriture : Choisir un plat assez pesant pour que le furet ne passe pas son temps à le renverser, de préférence en céramique pour faciliter l’entretien. Essayez d’éviter le plastique.

Bol d’eau ou biberon d’eau : Si vous optez pour le bol d’eau, celui-ci doit être aussi assez lourd pour que votre furet ne tente pas de le renverser. Optez encore une fois pour un bol de céramique. Si vous choisissez le biberon, vous faites un excellent choix; c’est plus hygiénique. Vous devez toutefois changer l’eau à tous les jours pour qu’elle soit fraîche et rincer le biberon ainsi que l’embout régulièrement pour éviter l’accumulation de bactéries.

Hamac : Le furet adore s’y installer pour se prélasser.

Un petit lit : Ce petit lit peut être une simple couverture déposée au fond de sa cage, une petite boîte dans laquelle le furet peut se réfugier, une simple serviette, ou encore, un vieux chandail (sans les boutons). En fait, il faut que votre petit ami puisse s’en servir comme abri.

Jouets : Le furet aime bien jouer et s’il passe beaucoup de temps en cage, les jouets lui deviennent nécessaires pour tromper l’ennui et lui permettre de faire un peu d’exercice. Par exemple, vous pouvez lui laisser une balle (pas de balle en mousse, elle ne durera pas 5 minutes), des tuyaux de carton ou autre chose du genre pour qu’il s’amuse à les traverser, etc.

Dans le choix de vos jeux, prenez en compte qu’un furet a une bonne mâchoire et qu’il est plutôt dévastateur, alors faites vos choix en pensant au côté sécuritaire. À chaque fois que vous avez la chance de jouer avec lui, vous renforcez le lien d’appartenance du furet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
opercut



Nombre de messages : 44

MessageSujet: Re: le furet   Ven 21 Mar - 21:13

Le furet appartient à l'espèce Mustela putorius. Il a été sélectionné par l'homme de la même façon que les rats domestiques sont issus de Ratus norvegicus (le rat d'égout).
Les "furets" que l'on peut voir dans la nature sont donc des putois.

Le furet et le chat ont pratiquement le même langage corporel et le même sens de la hiérarchie (quasiment aucun). Ils s'entendent donc bien.
On ne peut pas parler de dressage pour ces deux espèces mais une certaine éducation est possible, sans jamais forcer l'animal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le furet   

Revenir en haut Aller en bas
 
le furet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REVES DE TOITS] Sid, furet - 08
» Décryptage : le langage du furet!
» Le poids de votre furet
» furet xl amenagement fini
» furet, rat, fouine ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra-aqualifestyle :: Divers :: Discussions libres :: Animaux de compagnie :: Rongeurs/Lapins et Furets-
Sauter vers: