Terra-aqualifestyle

Bonne visite Invité
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Ou en êtes- vous ?
Mar 13 Juil - 11:21 par mat

» Reptiles tv
Ven 9 Juil - 10:29 par thirloch28

» Naissances 2010 gecko léopard
Ven 11 Juin - 14:44 par Actarius

» élaphe guttata
Mer 2 Juin - 14:00 par mat

» probléme oeuf de gécko lépard
Lun 17 Mai - 21:06 par mat

» mon 1ER pogona
Ven 30 Avr - 1:32 par thirloch28

» Varanus timorensis
Mer 28 Avr - 15:26 par mat

» presentation de tonton13300
Sam 17 Avr - 14:16 par tonton13300

» Question pour varanus timorensis
Mar 13 Avr - 12:54 par mat

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 20 le Mar 15 Oct - 21:45
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 le hamster

Aller en bas 
AuteurMessage
rominette
Modo
Modo
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 43

MessageSujet: le hamster   Mer 19 Mar - 11:58

Le hamster

Le hamster représente l’animal de compagnie idéal pour les enfants, les adolescents et même pour les adultes. En effet, ce petit animal est très attachant, ne coûte pas cher à l’acquisition, demande peu d’espace, il ne dégage aucune mauvaise odeur (à moins, bien sûr, qu’il ne soit pas bien entretenu) et demande peu d’investissement de temps en ce qui concerne les soins à lui prodiguer. Il va sans dire qu’on ne laisse pas les enfants le manipuler comme s’il était un simple jouet. L’expérience pourrait être désastreuse pour les enfants tout comme pour le petit animal. Voici quelques renseignements qui pourront vous permettre de profiter pleinement de votre petit hamster.

Alimentation

Le régime alimentaire du hamster doit comporter une nourriture variée : du fourrage vert frais, des fruits, des légumes et des aliments riches en protéines, tels que un à deux vers de farine ou une cuillerée à café de fromage blanc par jour complètent le menu. On doit veiller à ce que le petit animal ait toujours de l’eau fraîche à sa disposition.


Le hamster est omnivore, c’est-à-dire qu’il mange de tout :

il est d’abord un mangeur d’aliments végétaux;
ensuite, d’aliments riches en eau, telles les feuilles, l’herbe, les racines et les baies;
puis, les protéines animales (surtout pour jeunes en pleine croissance et femelles allaitantes) avec les vers, les escargots, les arthropodes et leurs larves et même à l’occasion, d’oisillons nichant au sol.

L’instinct du hamster le pousse à se faire des réserves de nourriture pour une période de six à neuf mois qu’il cache dans des tunnels en cul-de-sac. En captivité, ce réflexe est toujours présent. Alors, il ne faut pas s’étonner en le voyant manger quelques morceaux et ensuite emplir ses bajoues de nourriture pour aller ensuite cacher le tout dans une cachette qu’il se sera aménagée dans un coin de sa cage.

Pour éviter tous problèmes de salubrité, il faudrait peut-être lui aménager un abri avec un toit amovible afin de pouvoir vérifier régulièrement qu’aucun aliment n’y pourrisse. Il va de soi que les aliments qu’on lui donnera ne seront pas périssables.


Le régime idéal ressemble à ceci :
Mélanges de graines pour hamster;
Nourriture fraîche et riche en eau, telle des fruits et des légumes;
Ainsi qu’une petite portion de protéines animales.


Mélanges pour hamster :
Aliments secs constitués de graines de tournesol mûres, de blé, d’avoine, de maïs, de pois, de graines de courge, de granulés et de végétaux verts. Aussi cacahuètes, noisettes et noix décortiquées, ainsi que des friandises à grignoter de différentes couleurs à base de maïs. Un bon mélange pour hamster devrait être constitué de :
60 à 65% d’hydrates de carbone ou glucides;
16 à 24% de protéines brutes ou protides;
3 à 10% de graisses brutes ou lipides et substances lipidiques;
8% de cendres ou substances minérales et autres nutriments inorganiques, ainsi que des fibres brutes ou cellulose et substances semblables à la cellulose et de l’eau ou teneur en eau.

Nourriture fraîche qui permet de satisfaire les besoins du hamster en eau, en vitamines et en minéraux.


Les légumes verts : le pissenlit, l’acanthe, la capselle bourse-à-pasteur, le plantain moyen et le plantain lancéolé, le trèfle blanc et rouge, le mouron des oiseaux, la petite oseille, et les herbes tendres. On peut pratiquement donner n’importe quoi comme légumes verts au hamster, sauf : feuilles de salade, endive, persil et cresson.

On peut donner des légumes à croquer, tels carotte, concombre, courgette, brocoli, chou-fleur, céleri, betterave rouge, tomate et pomme de terre. Faire attention d’enlever tout légume ou tout fruit n’ayant pas été mangé pour question d’hygiène.


Les fruits : les fraises, les mûres, le raisin, les quartiers de pommes et de poires, les cerises, les prunes, les abricots et les pêches dénoyautées. On peut aussi donner des morceaux de banane à l’occasion. On peut aussi donner des fruits secs achetés dans des magasins d’aliments diététiques, tels raisins, raisins de Corinthe, abricots, dattes, figues et pruneaux, cynorhodons, baies de sorbier. Prendre soin d’enlever tous pépins et tous noyaux qui renferment du poison et qui sont donc nocifs pour les animaux.


Les protéines animales : sont importantes dans son régime alimentaire, mais il faut lui en donner que de petites quantités. Un apport deux à trois fois par semaine suffit. On peut lui donner : bœuf haché cuit, fromage cottage, fromage blanc à pâte dure ou yogourt aux fruits. On peut même donner un morceau de biscuit pour chien par semaine, ce qui procure au hamster quelque chose à ronger. Pour le hamster doré, on parle d’une cuillerée à café (maximum) et pour le hamster nain, on parle d’une demi-cuillerée à café.

Comme protéines animales, on peut donner aussi des proies vivantes qu’on peut se procurer en animalerie, tels grillons et criquets migrateurs et vers de farine (ses favoris).


Fourrage brut : n’est pas indispensable au hamster, mais peut l’aider à sa digestion. Le foin et la paille vendus pour la confection de nid peut très bien faire l’affaire.


Friandises : Par friandise, ici, on ne veut pas dire « bonbons ». Les friandises représentent un complément de nourriture sous forme de friandises à ronger ou de biscottes. Voici quelques exemples de friandises : bâtonnets de bois recouverts de graines de tournesol, de fruits séchés, de morceaux de différentes noix et de grains secs fixés à l’aide de mélasse ou de miel. Il faut être prudent à l’achat de ces bâtonnets, car ils sont très riches en lipides, c’est-à-dire que cela représente environ 50%. Alors, il faut y aller doucement avec ce type de friandises.


Matériaux à ronger : Nécessaire entre autres pour tromper l’ennui en plus de fournir quelques éléments essentiels. On peut lui donner des branches de rameaux frais, des branches d’arbres à feuilles caduques (saule, hêtre, érable, bouleau, noisetier, cerisier, pommier, avec ou sans feuilles).


Les pierres de sel : Peuvent être indispensable si l’apport en sel est insuffisant dans la nutrition du hamster. Une façon de le savoir, c’est tout simplement d’observer votre hamster et s’il lèche tout objet à sa portée ou même la peau de l’homme, c’est qu’il y a une carence.


L’eau de boisson : Comme pour n’importe quel animal, l’eau est un des éléments primordiaux d’une alimentation. Comme le hamster va en chercher par le biais d’aliments frais, il sera peut-être moins porté à en boire, mais il faut tout de même lui en donner.

Dans un distributeur à eau, on pourra lui mettre soit de l’eau minérale sans addition d’acide carbonique ou sinon de l’eau du robinet bouillie préalablement pour la débarrasser du chlore et autres éléments semblables.

Pour nourrir le hamster, le soir constitue la meilleure période vu qu’il devient plus actif à ce moment.

Il se peut que vous surpreniez votre hamster en train de manger ses propres selles. Si cela arrive, ne vous inquiétez pas, ceci est tout à fait normal même si c’est repoussant, car le hamster va récupérer ainsi les vitamines du complexe B et autres nutriments que ses selles renferment.

Remarque : Nettoyer à fond régulièrement les bols de nourriture ainsi que l’abreuvoir pour éviter le développement de bactéries qui pourraient nuire à la santé de l’animal.

Entretien

Entretien de la cage et des accessoires
Le nettoyage complet de la cage se fait idéalement une fois par semaine.

À cette occasion, on doit vider le bac de litière de tout son contenu et le laver. Vider la cage de toute litière, nourriture emmagasinée et matériau de nidification. Nettoyer la cage de fond en comble. Pour désinfecter la cage et ses accessoires, on peut utiliser de l’eau et du savon, on peut la désinfecter avec de l’eau de Javel diluée. Dans ce cas, bien rincer et assécher les accessoires et la cage. Ne pas oublier de nettoyer aussi la mangeoire et l’abreuvoir.

À tous les jours, il faut voir à rafraîchir la provision d’eau et à renouveler la nourriture. Voir à ce que le hamster ait suffisamment de nourriture et qu’elle soit bien fraîche.

Entretien du hamster (hygiène) :
Le hamster passe beaucoup de temps à faire sa toilette, alors il n’est habituellement pas nécessaire de voir à ce qu’il reste propre. Cependant, pour les hamsters à poil long, un brossage périodique pourrait aider. On peut utiliser une brosse à dents usagée pour ce faire.

On ne doit jamais donner de bain à un hamster, cela pourrait être néfaste. Si besoin était, prendre un linge ou une éponge humide pour enlever la saleté.

Éducation

Lorsque vous faites l’acquisition d’un hamster, choisir un sujet très jeune.

Un petit conseil utile à savoir : il ne faut jamais l’obliger à rester dans vos mains s’il est fatigué ou s’il cherche à descendre. Le hamster aime rarement rester immobile.

Il faut laisser le temps au hamster de s’habituer à vous, de reconnaître son maître et de ne pas le craindre.

Au début, le hamster va très vite associer l’ouverture de la cage avec l’arrivée de nourriture fraîche. Il va venir voir à chaque fois. Rester près de la cage sans bruit lorsqu’il prendra la nourriture pour qu’il s’habitue à votre présence.

Cette étape-ci réussie, l’étape suivante consistera à laisser votre main qui tient le bol dans sa cage lorsque vous déposerez sa nourriture. Ne bougez pas, le petit animal devrait à la longue venir vous flairer.

Quand il sera plus hardi et qu’il semblera moins méfiant, essayez de le caresser et présentez-lui la main pour qu’il tente de monter par lui-même. Vous pouvez le récompenser avec des friandises pour le gagner plus facilement.

Soyez toujours calme, sans faire ni bruit ni mouvements brusques. Il faut que l’animal se sente en sécurité. Vos efforts seront récompensés, car votre hamster sera plus enclin à se laisser prendre et à se faire dorloter.

Il y a une façon de manipuler un hamster. Premièrement, il faut s’assurer que le petit animal soit conscient de votre présence pour ne pas l’apeurer ou le stresser inutilement. S’il dormait, il faudrait le réveiller délicatement et attendre qu’il soit pleinement conscient pour le prendre. La façon de saisir le hamster est tout simplement de le déposer dans le creux de la main. Pour un sujet plus grouillant et plus rapide, on doit le tenir entre ses doigts (attention pour le manipuler avec douceur quand même). Pour l’examiner, on le saisit par la peau du cou et on peut ainsi prendre le temps de l’examiner sans que celui-ci ne se débatte. On peut aussi le tenir par la peau du cou uniquement; le hamster ne bronchera pas d’un poil.

Accessoires


La cage : La cage doit être solide, sécuritaire et résister aux évasions. Choisir une cage la plus spacieuse possible, car il ne faut pas oublier qu’elle demeure le refuge permanent du petit hamster. Idéalement, la cage devrait comporter plusieurs étages pour que le hamster puisse s’amuser à grimper et à descendre. Pour vous simplifier la tâche d’entretien, il serait bon de penser à choisir une cage facile à démonter.


La litière : Le fond de la cage devrait en être recouvert. Mais un petit bac à litière peut être placé dans un coin pour que le hamster puisse faire ses besoins. Cela rend l’entretien de la cage plus facile et permet une meilleure hygiène. Il y a plusieurs sortes de produits vendus comme litière :
Les copeaux de bois : ce matériau convient parfaitement pour la cage du hamster, sauf si celui-ci a le poil long; les copeaux se mêlent dans sa fourrure.
Le maïs concassé : un autre matériau excellent pour garnir le fond de la cage du hamster. Il faut cependant la changer régulièrement si on ne veut pas que le maïs moisisse. Ne pas se procurer de maïs parfumé au citron parce que le hamster risque de le ronger.
Du foin : c’est le produit idéal, car non seulement il servira de recouvrement pour le sol, mais le hamster l’utilisera pour se fabriquer un nid.
Des morceaux de papier : très peu absorbant comme matériau, il n’est pas recommandé. Le hamster cherchera à le ronger pour l’incorporer au nid. De plus, il ne faut surtout pas utiliser du papier sur lequel il y a traces d’encre.
De la sciure fine : matériau déconseillé, car cela représente un irritant pour les yeux et le nez.
La litière pour chats : complètement déconseillé. C’est poussiéreux, trop gros pour les petites pattes du hamster et en plus, il faut éviter tous les produits parfumés.

Les jeux :


La roue : jeu indispensable pour l’exercice du petit rongeur. Une roue avec un fond plein représente le meilleur choix, car elle est mieux adaptée aux petites pattes du hamster; ce qui lui évitera les blessures. Faire attention aussi afin que la fourrure du petit animal ne se coince dans l’axe de la roue.


Système de tunnels : pour permettre au hamster d’explorer, de grimper et de descendre.


L’abri : Une petite maison de plastique est souvent incluse avec la cage. On peut y mettre aussi de petites boîtes de carton ou autre matériau et des morceaux de tube.


Du matériel de nidification : Il est recommandé d’utiliser des produits, tels du papier essuie-tout, du papier hygiénique, des mouchoirs de papier déchirés en morceaux. Tout autre matériel pourrait causer du tort au hamster.


Les mangeoires et abreuvoirs : Normalement, ceux vendus avec la cage conviennent parfaitement. On peut tout de même les remplacer par n’importe quel récipient. On peut même déposer la nourriture dans le fond de la cage, ce qui stimulera le hamster à chercher sa nourriture comme lorsqu’il vit dans la nature.

Si la cage est suffisamment grande, on peut ajouter des tubes, des boîtes, des objets faits pour grimper.

Mise en garde : Tout ce qui fait partie de l’environnement du hamster doit être sécuritaire et non toxique pour sa santé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rominette
Modo
Modo
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 43

MessageSujet: Re: le hamster   Mer 19 Mar - 11:59

Santé

Il n’est pas toujours évident de se rendre compte que son petit animal est malade parce que dans bien des cas, aucun symptôme n’est observable.

Parfois, certains indices peuvent nous aider à déceler une maladie, tels :


le hamster démontre moins de vivacité;

il ne bouge pas beaucoup, marche avec difficulté ou se tient le dos arqué;

son appétit est moindre et il ne boit pas beaucoup non plus;

à l’inverse, il boit démesurément;

il a la diarrhée ou ses selles sont molles;

son poil est mouillé sous la queue;

des lésions ou tuméfactions font leur apparition;

le nez et les yeux coulent, le poil autour des yeux est souillé, la respiration est difficile ou bruyante et il éternue;

perte de poils par plaques, pelage terne et sale, pelage couvert de pellicules;

comportement soudainement plus agressif.

Les problèmes de santé les plus souvent observés chez le hamster sont :


La diarrhée : souvent provoquée par une affectation bactérienne appelée : « queue mouillée ». Les changements trop brusques dans l’alimentation sont une autre cause, ainsi que le stress et la surpopulation. Symptômes : diarrhée liquide, poil mouillé sous la queue, perte d’appétit, amaigrissement, déshydratation, dos courbé et parfois petites hémorragies au rectum. Il faut soigner rapidement pour réussir à sauver l’animal.


La constipation : La constipation peut être causée par le manque d’eau de boisson, une alimentation mal balancée et pauvre en eau, la déshydratation, un environnement trop chaud et trop sec, un blocage au niveau des intestins ou la présence de parasites intestinaux. Symptômes : le hamster manque d’entrain et son poil est hirsute. En laissant de l’eau fraîche à boire à la disponibilité de l’animal et en surveillant son alimentation, on diminue de beaucoup les risques de constipation.


La pneumonie : C’est une maladie grave pour le hamster. Symptômes : manque d’entrain, difficultés respiratoires, écoulements nasaux et infection aux yeux. Le hamster doit être soigné rapidement avec des antibiotiques.


La croissance excessive des incisives : Elle est causée soit par un traumatisme ou parce que les incisives poussent croches. Les incisives ne s’usent pas ou pas assez rapidement. Symptômes : difficulté à manger, ptyalisme ou mauvaise haleine. Dans un cas comme celui-ci, votre vétérinaire peut raccourcir les incisives.


Les problèmes aux bajoues : Ce problème survient quand le hamster n’arrive pas à vider une de ses abajoues des aliments (ceci survient surtout avec les aliments secs) ou si le hamster est atteint de prolapsus. Symptômes : nervosité accrue, jeûne, ou se gratte continuellement l’abajoue pour se débarrasser du contenu. Dans tous les cas, consulter le plus rapidement possible le vétérinaire pour que celui-ci remédie au problème.


Les affections cutanées : Il y a différentes causes qui peuvent être associées à ce genre d’affections, tel un régime avec un apport insuffisant de protéines, la gale démodécique (chute de poil et apparition des pellicules) qui est due à un acarien parasite ou encore l’apparition d’un ou plusieurs nodules liés à une infection à un abcès ou à une tumeur.


Les blessures : Souvent causées par des bagarres entre les occupants d’une même cage. Une blessure infectée doit être montrée à un vétérinaire le plus rapidement possible.


Les fractures des membres : Souvent causées par une mauvaise chute. Consulter sans tarder.


Une infection de la glande ombilicale : Problème observé plus fréquemment chez le hamster russe ou le hamster sibérien. La glande s’infecte et la peau autour du nombril devient rouge. Il s’agit de désinfecter la zone. S’informer pour savoir quel produit utiliser pour désinfecter.


Tumeurs : On les rencontre surtout chez les hamsters plus âgés. Les tumeurs se traduisent par des nodules ou des tuméfactions. Diagnostiquées tôt, il est possible d’opérer, mais si elles touchent les organes internes, il y a très peu de chance que le hamster puisse survivre.


La léthargie : Elle peut être provoquée par une température trop froide (sous 5°C). Symptômes : apparence de sommeil profond, chute de la température corporelle, ralentissement du rythme cardiaque et de la respiration. Dans ce cas, il faut réchauffer le petit animal progressivement jusqu’à ce qu’il reprenne une certaine vigueur.

Les maladies les plus fréquentes :



La chorioméningite lymphocytaire ou maladie d’Armstrong : Maladie infectieuse provoquée par un virus qui affecte les jeunes hamsters de moins de trois (3) mois et qu’on retrouve surtout dans les grands élevages. Symptômes : cela ressemble plus à un coup de froid que d’autre chose : conjonctivite et perturbation de l’état général. Il faut être prudent, car cette maladie est transmissible à l’homme.


La salmonellose : Infection intestinale des plus redoutables. Symptômes : perturbation de l’état général, manque d’appétit et diarrhées persistantes. Cette infection est aussi transmissible à l’homme.


La tricophytie : C’est une des mycoses les plus fréquentes. Symptômes : au début, un rougissement de la peau et une forte irritation. Par la suite, des ampoules et des croûtes se développent en plus de plaques dénudées de forme circulaire.


L’iléite proliférative : Maladie intestinale surtout observée chez les jeunes hamsters âgés de 3 à 8 semaines. Symptômes : région anale maculée, diarrhée liquide, prolapsus rectal.


La Sialite : Inflammation des glandes salivaires. Symptômes : symptômes semblables à ceux des oreillons, occasionnellement avec paralysie.


La gale : Affection cutanée provoquée par des acariens microscopique. Symptômes : dégradation du pelage, rougissement de la peau et croûtes, irritations.


La kérato-conjonctivite : Maladie favorisée par les petits yeux en boutons du hamster. Symptômes : fortes sécrétions lacrymales avec assèchement de la surface oculaire.

Il n’y a pas de secret pour réussir à garder son hamster le plus longtemps possible. Il s’agit de lui fournir une alimentation balancée, de l’eau fraîche à volonté, d’éviter tout stress et de maintenir l’hygiène de son environnement de façon impeccable. Un animal bien traité et en santé est beaucoup plus enclin à se laisser dorloter qu’un animal malade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
le hamster
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelqu'un de Laval voudrait un bébé hamster ?
» recherche garde pour 1 hamster, lyon
» Sur le parking d'une jardinerie !
» Pourquoi pas de copeaux???
» Abreuvoirs a poules style ''tétines''

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra-aqualifestyle :: Divers :: Discussions libres :: Animaux de compagnie :: Rongeurs/Lapins et Furets-
Sauter vers: