Terra-aqualifestyle

Bonne visite Invité
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Ou en êtes- vous ?
Mar 13 Juil - 11:21 par mat

» Reptiles tv
Ven 9 Juil - 10:29 par thirloch28

» Naissances 2010 gecko léopard
Ven 11 Juin - 14:44 par Actarius

» élaphe guttata
Mer 2 Juin - 14:00 par mat

» probléme oeuf de gécko lépard
Lun 17 Mai - 21:06 par mat

» mon 1ER pogona
Ven 30 Avr - 1:32 par thirloch28

» Varanus timorensis
Mer 28 Avr - 15:26 par mat

» presentation de tonton13300
Sam 17 Avr - 14:16 par tonton13300

» Question pour varanus timorensis
Mar 13 Avr - 12:54 par mat

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 20 le Mar 15 Oct - 21:45
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 la souris

Aller en bas 
AuteurMessage
rominette
Modo
Modo
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 43

MessageSujet: la souris   Mer 19 Mar - 11:52

La souris

La souris est un animal attachant et qui s’attache facilement à son maître. Cette petite compagne est très discrète, affectueuse, enjouée; elle est toujours occupée à quelque chose.

La souris aime bien sortir de sa cage et ce qu’elle adore par-dessus tout, c’est de grimper sur son maître pour se loger dans ses cheveux, dans une poche ou dans un repli de vêtement.

Il faut en prendre bien soin, car cet animal ne vit pas longtemps. Son espérance de vie est d’environ un an et demi et tout au mieux, deux ans et demi.



Alimentation

La souris est omnivore. Elle peut se nourrir d’aliments d’origine animale autant que végétale. La souris préfère cependant les produits céréaliers.

Le meilleur temps pour nourrir et changer l’eau de boisson d’une souris est en soirée, dans sa période la plus active. Tout comme certains autres rongeurs, la souris doit avoir de la nourriture et de l’eau fraîche en permanence, car son système digestif est très rapide, alors elle élimine facilement et rapidement toute nourriture ingurgitée. Il est rare qu’une souris fasse de l’embonpoint. Ce peut être une question d’hérédité ou de mauvaise alimentation. Donc, si vous fournissez une alimentation bien équilibrée, il y a très peu de risque que ce type de problème surgisse.

Un menu équilibré devrait être composé de 80 à 90% de moulée pour petits rongeurs et de 10 à 20% d’aliments, tels des mélanges de grains, des fruits, des légumes, des céréales, des produits laitiers, de la viande ou substituts et ces aliments devraient servir de gâteries.


La moulée : Une bonne moulée devrait être composée de 16 à 20% de protéines et de 4 à 5% de matières grasses. Pour une femelle gestante, 20% et plus de protéines et 7 à 11% de matières grasses.

Lorsque vous donnez de la moulée à de jeunes souris, mettez de l’eau pour la ramollir.

Pour la conservation de la moulée, la garder dans un contenant hermétique et si possible au réfrigérateur.


Les fruits et les légumes : Si votre souris a un petit faible pour les fruits, voici les éléments recommandés : ananas, bleuet, cerise, citrouille, fraise, melon, orange, papaye, pomme, prune, raisin, etc.

Pour les légumes : asperge, brocoli, carotte, céleri, chou-fleur, courgette, épinard, laitue (n’importe quelle sorte), navet, panais, poivron (jaune, vert ou rouge), radis, etc.

Lorsque vous donnez des fruits ou légumes, débarrassez-les de leur noyau ou de leurs pépins. Enlevez tout aliment non consommé lorsque vous lui servez sa nourriture.


Les céréales : Aliment préféré des souris. Voici les choix de céréales que vous pouvez lui donner à manger : gruau, céréales d’avoine (par exemple, des Cheerios nature), Rice Krispies, Corn Flakes, riz, riz soufflé, pain (de blé ou multi-grains), croissant, muffin, couscous, etc.


Les viandes et substituts : À donner en très petites quantités et de temps en temps. Voici quelques exemples à donner : œuf, poulet, poisson, beurre d’arachide et légumineuses. Vous devez absolument faire cuire la viande et les œufs avant de les donner à votre souris.


Les produits laitiers : Ne lui en donnez que rarement et seulement sous forme de fromages.


Du foin sec : Laissez à votre souris une petite quantité de foin sec qu’elle pourra grignoter quand elle le voudra. Le foin lui apporte des fibres naturelles qui aident à sa digestion. Il se peut aussi que votre petite compagne s’en serve pour garnir son nid. Le foin à choisir est le même vendu pour les lapins.


L’eau fraîche : Votre souris devrait avoir de l’eau toujours fraîche à sa portée. Changez l’eau au moins à tous les jours.


Les aliments à éviter : Parfois, on voudrait faire plaisir à notre petit animal, en lui donnant un petit restant de gâteau ou un petit morceau de chocolat. Sachez que même si votre souris semble apprécier le cadeau, il n’y a rien de pire pour sa santé. Donc, vous comprendrez que le chocolat, les sucreries, les pâtisseries, de l’œuf cru, de la viande crue, de l’alcool, du café ou du thé, les blocs de minéraux, des noyaux ou des pépins sont à proscrire de son alimentation. Le chocolat peut même être mortel.

Si jamais vous surprenez votre animal à manger ses propres selles, ne vous en faites pas, c’est normal. La souris récupère ainsi les vitamines du complexe B ainsi que certains autres nutriments. Elle s’évite de cette façon des carences.
Vous pouvez aussi surprendre cette coquine en train de se faire des réserves de nourriture qu’elle cache dans son nid ou dans d’autres petites cachettes. Soyez vigilent, enlevez les aliments périssables régulièrement afin que ces aliments ne moisissent pas.




Entretien

L’hygiène :
La souris est un animal très propre de nature. Elle passe beaucoup de temps à faire sa toilette.


Les bains : Comme la souris fait sa toilette régulièrement, il n’est vraiment pas nécessaire de la baigner. Les bains fréquents assèchent la peau de l’animal. Ne baignez votre souris que si celle-ci est vraiment souillée, sinon ne nettoyez que les zones sales à l’aide d’une serviette humide. Utilisez de l’eau tiède.


Les griffes : Contrairement aux autres petits animaux, la souris n’a généralement pas besoin de soins particuliers pour ses griffes. S’il fallait les couper, utilisez un petit coupe-ongles et ne coupez que la pointe. N’essayez pas de faire cette opération seul, car déjà la souris n’aime pas se faire toucher les pattes. Demandez à quelqu’un d’autre de tenir le petit animal pendant que vous procédez à la coupe. Par la suite, si nécessaire, limez les griffes qui sont encore accrochantes.


Les oreilles : Encore ici, ce n’est pas vraiment nécessaire de se préoccuper du soin des oreilles. À l’occasion, vous pouvez lui nettoyer en utilisant un coton-tige imbibé d’un produit spécialement conçu pour animaux qui élimine la cire qui s’est formée. Passer superficiellement et délicatement dans le bord du pavillon de l’oreille en faisant bien attention de ne pas blesser votre petite souris.

Quand vous manipulez votre souris, faites-le toujours avec douceur. La souris est très délicate, alors il faut faire attention pour ne pas la blesser.

L’entretien de la cage et des accessoires :


La cage : Elle devrait être nettoyée au moins une fois par semaine et même plus. Vous pouvez utiliser de l’eau chaude et savonneuse pour ce faire. Bien rincer et assécher. Si vous avez besoin de désinfecter la cage, vous n’avez qu’à diluer une partie d’eau de javel dans trente parties d’eau. Rincer à fond, puis assécher. Ne vous étonnez pas si, en remettant votre souris dans sa cage après le nettoyage, que celle-ci se mette à uriner dans tous les coins. Elle ressent le besoin de délimiter son territoire.

Lors du nettoyage de la cage, changez le fond de cage et vérifiez les réserves de nourriture pour enlever ce qui n’est plus frais.


Le biberon d’eau ou le bol d’eau : Ils doivent être nettoyés à chaque changement d’eau pour éviter les dépôts collés sur les parois. Vous pouvez les nettoyer à fond une fois par semaine et les rincer à grande eau. Pour le biberon, n’oubliez pas de nettoyer l’embout comme il faut.


Le bol de nourriture : Il doit être nettoyé fréquemment et il serait bon de le désinfecter une fois par semaine pour enlever toute trace de gras ou autres substances semblables.


La couchette : Tout dépendant de quoi elle est faite, il se peut que vous ayez seulement à la changer ou à nettoyer les matériaux qui la composent, comme par exemple, une petite couverture ou une débarbouillette. Attention à ne pas utiliser de produits irritants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rominette
Modo
Modo
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 43

MessageSujet: Re: la souris   Mer 19 Mar - 11:54

Éducation

Une souris s’adapte facilement aux humains; elle finit même par les apprécier. Elle s’attache à son maître, mais pas aussi fidèlement qu’un rat parce qu’elle est un peu indépendante.

Pour réussir à l’apprivoiser, commencez par lui parler le plus souvent possible. Puis, à l’aide de morceaux de sa nourriture préférée, essayez de l’attirer. Donnez-lui les morceaux du bout des doigts au début. Par la suite, amenez-la à venir chercher la nourriture dans le creux de votre main. Quand elle sera plus à l’aise avec vous, prenez-la sur vous tous les jours pendant un court laps de temps pendant les premières expériences, en augmentant graduellement la durée et la fréquence des contacts. Si jamais elle en profitait pour se sauver, n’essayez pas de l’attraper. Amenez-la plutôt à grimper sur vous (c’est un jeu que toute souris adore), puis vous pourrez ainsi la récupérer sans dommage et sans traumatisme inutile.

La question propreté : Dans la cage, cela ne vous sert à rien de perdre de l’énergie à essayer de l’entraîner à faire ses besoins dans un bac à litière, vous en perdriez votre âme.

Lorsque votre petite compagne est sur vous, il y a très peu de risque que celle-ci urine durant ce temps. Par contre, il se peut qu’elle laisse de petites crottes au fond d’une poche, dans vos vêtements, etc. Heureusement, ses selles ne tachent pas et ne sentent pas.

Une souris prise de panique urine et fait ses besoins automatiquement et c’est facile de savoir si elle a eu peur, car ses selles sont plus molles et dégagent une petite odeur.


Promenades sur l’épaule : N’hésitez pas à amener votre souris faire des promenades à l’extérieur, perchée sur votre épaule. Elle appréciera beaucoup ces sorties. S’il fait un peu froid, elle ira se loger dans une poche ou sous vos vêtements.

Vous pouvez apprendre quelques trucs à votre souris :


Reconnaître son nom : Lorsque vous lui parlez, répétez souvent son nom et quand elle réagit en l’entendant, donnez-lui une récompense. À force de répétition, elle réussira à l’apprendre.


Amener la souris à venir vous voir : Toujours à l’aide de gâteries, habituez-la à venir vers vous en claquant des doigts ou à l’aide d’un sifflement.


Faire lever la souris sur ses pattes arrière : Présentez-lui une gâterie près de son nez. Lorsqu’elle fait mine de la saisir, levez-la doucement et la souris suivra. Encore ici, il faut répéter souvent les mêmes gestes et les mêmes mots pour que la souris l’enregistre.



Santé

La souris, malgré sa petitesse, est un animal possédant une bonne santé et qui est rarement malade. Une bonne alimentation et une excellente hygiène favorisent cet état de fait.
Pour déceler un problème de santé, voici quelques signes pouvant vous avertir :


Votre souris se tient le dos rond, la tête basse et les yeux à moitié fermés. En plus, elle ne bouge pas autant que d’habitude;

Son pelage est terne et tout hérissé et en plus, elle ne se donne plus la peine de se laver;

Votre souris maigrit anormalement. On peut distinguer ses côtes et sa colonne;

Votre animal est faible et tombe souvent;

Elle respire rapidement et de façon superficielle ou elle a de la difficulté à respirer. Ses flancs se creusent à chaque fois qu’elle inspire.

Tous ces signes vous informent que quelque chose ne tourne pas rond chez votre petit animal.

Maladies pouvant être rencontrées :


Infection respiratoire : Infection respiratoire provoquée par des virus, des bactéries ou par les deux. Les symptômes sont : un amaigrissement et une détérioration progressive de la condition générale. Les causes peuvent être : le stress, la surpopulation, les vapeurs d’ammoniaque (à cause d’accumulations d’urine), les copeaux de cèdre, les copeaux de bois très poussiéreux, une mauvaise alimentation (carences en vitamines A et E), la vieillesse ou une mauvaise aération de la cage (si celle-ci est plutôt fermée).


Infection par la bactérie Mycoplasma et par le virus de Sendai : (très contagieux pour les autres souris) Infection du système respiratoire supérieur : Maladie du système respiratoire dont les symptômes sont : éternuements, respiration sifflante, écoulements oculaire et nasal de couleur rouge et possibilité d’otite sévère. La souris atteinte se promène en gardant la tête penchée, marche en tournant et perd souvent l’équilibre.


Infection pulmonaire (broncho-pneumonie) : Les symptômes se présentent sous forme de faiblesse, respiration difficile et bruyante, respiration rapide et superficielle, perte de poids, pelage terne, dos rond et yeux mi-clos. La souris finit par suffoquer. Son museau, ses pattes, sa queue et ses oreilles deviennent bleus aux extrémités. Il faut intervenir rapidement, sinon la petite souris mourra.


Larmes rouges : À ne pas confondre avec certains symptômes de maladies, ces larmes ne représentent rien de grave. Ces larmes rouges sont simplement des sécrétions qui proviennent de la glande de Harder qui est située derrière le globe oculaire.


Conjonctivite : Encore ici, ce n’est rien de grave en soi. La conjonctivite peut avoir été provoquée par une simple allergie ou dans un cas plus sérieux, peut annoncer une maladie. La souris aura les paupières rouges et enflées. Consultez un vétérinaire pour la soigner convenablement.


Dermatite ulcérative : Infection bactérienne qui se développe dans les régions du cou, de la face, de la base des oreilles et des pattes avant. Elle provoque des démangeaisons dans ces endroits. Les démangeaisons peuvent être causées par des parasites, des allergies alimentaires, une carence alimentaire ou l’hérédité. Il est préférable de consulter un vétérinaire pour déterminer la cause exacte des démangeaisons pour adopter le traitement adéquat.


Mal occlusion : Mauvais alignement des dents qui empêchent celles-ci de s’user normalement. Comme les dents d’un rongeur poussent continuellement, le fait de ne pas pouvoir les user provoque des troubles sérieux. Heureusement, chez la souris, il est possible de faire tailler ses dents et cette opération est complètement indolore pour l’animal.


Diarrhée : Comme les causes peuvent être multiples, il est préférable de consulter un vétérinaire et de faire analyser ses selles. Le vétérinaire pourra vous indiquer le remède à adopter. La diarrhée peut être causée par des parasites intestinaux, une infection bactérienne ou virale de l’intestin, une consommation d’un nouvel aliment en trop grande quantité ou une nourriture avariée, le stress, etc.


Parasites intestinaux : Votre souris pourrait être infestée de parasites intestinaux, tel le ver plat, ce qui pourrait affecter sa santé et même la vôtre (en cas de transmission). Une analyse des selles permet de détecter quel parasite est le responsable et de prescrire le bon traitement à appliquer.


Alopécie : Perte de poils par plaque pouvant être causée par une mauvaise alimentation, des parasites, l’usure sur les barreaux de la cage, la teigne ou par l’expression de la dominance d’une autre souris. Autant de causes, autant de solutions. Dans le cas d’une mauvaise alimentation, il s’agit de corriger celle-ci. Pour les parasites et la teigne, il faut appliquer un traitement. Dans le cas de l’usure du poil, un moyen pouvant régler le problème consiste à fournir plus de jeux à la souris et de passer plus de temps avec elle. Pour la dominance d’une souris sur une autre, vous pouvez essayer de régler le problème en ajoutant des jouets et des cachettes dans la cage ou sinon, enlever les souris dominantes du groupe. Il se peut que le problème ne se règle pas, sachez qu’il n’y a aucun danger et que les souris dominées ne ressentent aucune douleur; ce n’est qu’une question d’esthétique.


Teigne : Elle est causée par des champignons microscopiques et est transmissible à tout être vivant. On la détecte par la perte de poils en plaques, principalement dans la zone du cou et de la face pour la souris. La peau peut devenir croûteuse dans ces zones épilées. La souris peut être incommodée par la démangeaison. Dans un cas comme celui-là, faites voir votre souris rapidement par le vétérinaire. Le traitement à administrer doit l’être de façon disciplinée. Il faut faire attention lors des manipulations pour ne pas être infecté et pensez à désinfecter l’environnement de l’animal au complet, c’est-à-dire cage, jouets et autres accessoires avec de l’eau de javel, puis rincer à grande eau. La mesure pour l’eau de javel est une partie d’eau de javel pour neuf parties d’eau. La teigne est très rare chez la souris, mais elle n’est pas complètement à l’abri, surtout s’il y a d’autres animaux dans son entourage.


Gale sarcoptique : C’est un parasite qui s’incruste dans la peau et qui provoque de bonnes démangeaisons. La peau devient alors sèche et croûtée. Par la suite, l’animal se met à perdre son poil graduellement. La gale est, elle aussi, transmissible aux autres animaux et aux humains. Consultez rapidement votre vétérinaire. Le traitement est simple et efficace.


Puces : Il est rare qu’une souris soit infestée par les puces à moins qu’il n’y ait d’autres animaux dans son entourage. On peut détecter la présence de puces par les démangeaisons qu’elles provoquent. Pour vérifier si les puces sont les véritables responsables, vous pouvez prendre un morceau de tissu blanc, placez la souris au-dessus et à l’aide de votre index, frottez son dos en soulevant bien les poils. Si vous voyez tomber des petits grains noirs, faites tomber une goutte d’eau dessus. Si le noir tourne au rouge, c’est signe que les puces sont bien présentes. Si les grains restent noirs, ce sont soit des grains de sable ou de simples saletés. Pour savoir comment vous débarrasser des puces, demandez conseil auprès de votre vétérinaire. Pensez à désinfecter toutes les zones de la maison pouvant être infestées et à traiter tous les animaux de la maison afin d’éliminer toutes traces du parasite



La cage : On serait tenté d’acheter une petite cage pour ce petit animal, mais ce serait une grosse erreur. La souris a besoin de bouger beaucoup et pour la satisfaire, sa cage doit être assez grande pour contenir un centre d’activité et pour l’escalade, on devrait y trouver plusieurs paliers.

La grandeur minimale d’une cage à souris devrait être de 1 pi X 1pi X 1pi (45 cm de longueur X 30 cm de largeur X 30 cm de hauteur). Elle doit être solide et avoir de bons loquets. Pensez aussi à ce qu’elle soit fonctionnelle pour l’entretien.

Le fond de cage : Comme la souris aime bien creuser et construire un nid, l’idéal est de choisir un produit qui permet de vaquer à ces activités.

Voici quelques suggestions de matériaux pouvant servir de fond de cage :

Copeaux de bois : Pour la souris, ce matériau représente le meilleur choix. Il faut toutefois éviter les copeaux de cèdre et prendre des copeaux dépoussiérés.

Paille ou foin : Moins pratique parce qu’ils sont moins absorbants, donc on doit nettoyer plus souvent. Par contre si on les mélange avec des copeaux de bois, c’est excellent.

Papier journal : Il faut le déchiqueter, il est peu absorbant et ne masque pas les odeurs.

Litière pour chat : Ce matériau est à éliminer.

Maïs concassé ou rafles de maïs : Peu confortable et peut être avalé par la souris et lui occasionner des problèmes.

Papier recyclé compressé : Ce matériau serait idéal si ce n’était pas qu’il est très inconfortable pour les petites pattes d’une souris.



Le biberon d’eau ou le bol d’eau : Le biberon est un excellent choix parce que plus hygiénique, mais il faut toutefois changer l’eau souvent pour qu’elle soit toujours fraîche et profitez de chaque renouvellement d’eau pour rincer le biberon et nettoyer l’embout. Le bol d’eau doit être petit et pesant pour éviter les dégâts. L’eau doit y être renouvelée plus souvent parce qu’il y a plus de risques de salissure.


Le bol de nourriture : Choisir un bol pesant pour que la souris ait plus de difficulté à le renverser ou même à s’asseoir


Une couchette : La couchette peut être simplement une boîte de papiers mouchoirs, laquelle elle pourrait aménager à son goût. Cela peut se composer d’une petite boîte à l’intérieur de laquelle on y met un morceau de tissu. On peut lui donner des essuie-tout ou une débarbouillette ou encore, une chaussette de laine, etc. Vous pouvez aussi lui installer un hamac pour qu’elle puisse s’y reposer.


Les jouets : Comme jouets, choisissez des petits centres d’activités : il y a l’incontournable roue (choisir une roue pleine et non pas grillagée ou perforée pour le bien des petites pattes).


Voici d’autres suggestions :
des échelles en bois;

du cordage installé à la verticale et/ou à l’horizontale;

des jouets pour oiseaux en bois, en cuir et en corde de coton;

un sac en papier (pour que la souris s’y amuse et s’y cache);

un nid d’oiseau (pris en animalerie) ou un petit panier d’osier naturel;

une noix de coco coupée en deux, débarrassée de son contenu et passée au four à 176ºF (80ºC) pendant 20 minutes.

Vous pouvez lui donner le contenu comme gâterie;

petite boîte en carton (pour lui servir de cachette);

tube en PVC (pour lui servir de tunnel);

petites branches de pommier passée au four de la même manière que la noix de coco;

blocs de bois (jouets d’enfants);

rouleaux vides de papier de toilette ou d’essuie-tout;

boules de papier chiffonné;

petits toutous en peluche;

un labyrinthe, etc.

Vous avez ici un choix assez étendu de jouets que vous pouvez installer dans la cage. Peu importe ce que vous choisirez, pensez toujours en fonction d’hygiène et de sécurité.
Tout ce qui est en bois, en papier, en carton, en osier ou autre matériau du genre seront assurément rongés, alors il faut penser à les remplacer.


Les jouets à éviter sont :

tout jouet avec petite ouverture où il y a danger que la souris s’y prenne la tête;

tout jouet ayant appartenu à un animal malade;

tout jouet malpropre ou non désinfecté (source de maladies).

Vous avez dû remarquer que nous n’avons pas parlé de bac de litière jusqu’ici. La raison est fort simple. La souris a l’habitude de faire ses besoins un peu partout dans sa cage. Il se peut qu’elle préfère un coin en particulier, mais y mettre un bac serait inutile. Il faut tout simplement nettoyer la cage plus souvent et changer le fond de cage régulièrement. Profitez-en pour jeter un coup d’œil sur les réserves de nourriture de votre souris pour trier ce qui peut moisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rominette
Modo
Modo
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 43

MessageSujet: Re: la souris   Mer 19 Mar - 11:55

voiuci un exemple de cage tout a fais adapter pour une a deux souris max

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la souris   

Revenir en haut Aller en bas
 
la souris
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Souris" 3D
» Introduire la chauve souris au jardin
» Une Petite Souris et ses plantes
» souris craquantes
» [Souris] ID Mouse by Intelligent Design

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra-aqualifestyle :: Divers :: Discussions libres :: Animaux de compagnie :: Rongeurs/Lapins et Furets-
Sauter vers: